Zeno Clash 2 (2013)  - Jeu vidéo

Zeno Clash 2 (2013) - Jeu vidéo

1092 SEED
382 LEECH

Jeu vidéo de ACE Team et Atlus PC, PlayStation 3 et Xbox 360 FPS, action et aventure 30 avril 2013

Zeno Clash 2 est la suite du FPS du même nom dans lequel vous suivez les aventures de Ghat évoluant dans un monde particulier et hostile.

Zeno Clash 2 (2013) streaming VF

Une suite qui ne change pas grand-chose à la formule et qui conserve l'univers et le gameplay pour le moins atypique de son prédécesseur. Les plus gros changements concernent donc l'arrivée d'un open-world, avec des allers-retours plus présents donc, ainsi que l'arrivée d'un mode coop... Mais totalement désert car uniquement en ligne malheureusement. Clairement, ce ne sont pas ces 2 changements qui révolutionnent la formule, si l'open-world permet d'apporter une dimension moins dirigiste que le premier (dont les séquences s'enchainaient un peu trop vite à mon gout), il n'y a malheureusement pas de réelles quêtes secondaires et récupérer les différents collectibles sera la seule chose à faire.

Côté gameplay, en plus des grenades déjà présentes dans le premier épisode, on voit ici l'arrivée de 3 nouvelles armes : une chaîne en métal, un gantelet soleil-lune et une main de golem. Clairement, ces différentes armes sont mal équilibrés. La chaîne en métal est beaucoup trop cheaté et permet de tenir en respect n'importe quel groupe d'ennemis grâce à sa portée, le gantelet soleil-lune et la main de golem étant quant à eux beaucoup trop chiants à utiliser. Le gantelet consistant à viser le soleil ou la lune (le cycle jour/nuit se faisant en temps réel) afin de pouvoir lancer une sorte de décharge "explosive" aux ennemis, autant dire que l'utiliser nous prend pas mal de temps et nous expose à pas mal de risques ; Si la main de golem parait sur le papier beaucoup plus intéressante puisqu'elle lie deux ennemis entre eux afin que les dégâts de l'un se répercute sur le second, force est de constater que ça fonctionne pas tous le temps (on a très souvent l'impression d'utiliser ce gadget dans le vide) et que l'effet ne dure pas assez longtemps. Le système de combat dans sa globalité n'a donc pas changé, on fait systématiquement les mêmes coups et le tout révèle toujours aussi brouillon.

Une autre nouveauté de ce second épisode est de pouvoir être accompagné de deux alliés durant les combats : si la première, Rimat, restera toujours à nos côtés durant toute l'aventure car elle s'avère être le second personnage principal et l'avatar du joueur deux en coop. Notre second allié doit cependant être recruté : différents potentiels alliés proposant leur aide durant l'aventure en fonction de notre leadership (pouvant être amélioré grâce à des points de compétences). Si lors des premières minutes de jeu on a du mal à comprendre pourquoi nos alliés ne sont disponibles que durant les combats, on comprend très vite que c'est en très grande partit dû à leur intelligence artificielle. Clairement, l'IA ici est toute pétée. Qu'elle soit alliée ou ennemie, on ne sera pas surpris positivement par leurs actions : nos alliés se mettant très souvent à partir dans une direction contraire à notre objectif et nos ennemis se contenant de nous suivre bien gentiment en ligne droite, rendant le jeu bien trop facile.

Le jeu est cependant sauvé par son univers, toujours aussi fou, et mixe improbable entre Jodorowsky et Dali ; Univers qui nous plonge ici dans une atmosphère fantastique et unique. Comme dis plus haut, si l'open-world est loin d'être parfait il permet cependant de rendre l'univers qui nous est proposé bien plus vivant et crédible qu'avec le premier et force est de constater que le jeu fourmille de détails quel que soit le secteur dans lequel on se retrouve. Les PNJ ne sont pas en restes et bien que la plupart d'entre eux sont directement tirés du premier épisode cette suite apporte quand même son lot de personnages énigmatiques et dont le chara-design est proche du génie. Graphiquement, même si on est loin de ce qui se faisait de mieux à l'époque de sa sortie, le jeu est loin d'être laid, surtout pour un titre avec un budget loin d'être faramineux, les développeurs se sont donnés la peine de faire quelque chose de propre. Aussi, tout comme son prédécesseur le scénario possède un véritable fond tout en apportant un sous-texte emmené de manière plutôt intelligente, chose encore bien trop rare dans le jeu vidéo.

En somme, si Zeno Clash 2 à beau ne corriger en rien les défauts de son prédécesseur, il arrive cependant à consolider ce qui fonctionnait avec le premier épisode afin de livrer ici une expérience, certes loin d'être parfaite, mais toujours aussi folle pour que quiconque prenne au moins le temps de lui laisser sa chance rien qu'une seule fois. Il ne nous reste plus qu'à attendre bien sagement un Zeno Clash 3 maintenant.

Points positifs : Unique avec son univers Unique avec son atmosphère Unique avec son chara-design Scénario recherché

Points négatifs : - Dimension open-world peu exploité - L'IA daubée - Combat toujours aussi brouillon - Pratiquement aucun ajout ni amélioration par rapport au premier