The Banner Saga (2014)  - Jeu vidéo

The Banner Saga (2014) - Jeu vidéo

1041 SEED
364 LEECH

Jeu vidéo de Stoic Studio et Versus Evil PC, PlayStation 4, Nintendo Switch et 6 autres Stratégie tour par tour, jeu de rôle et tactique 14 janvier 2014

Vivez une saga Viking dans ce jeu de rôle épique où vos choix stratégiques influent directement sur votre voyage personnel. Faites des alliances au cours de votre voyage en caravane à travers des paysages aussi rudes que somptueux.

The Banner Saga (2014) streaming VF

A l'heure où les projets kickstarter réclament littéralement des millions pour au final ne pas tenir leurs promesses, les 3 employés de Stoic n'ont demandé que $100k, et deux ans plus tard sortent le premier volet de TBS.

Et là, force est de constater la qualité du travail livré, hormis quelques problèmes de framerate, la finition est excellente, et ont peut sentir l'expérience des développeurs (SW:TOR entre autre).

Malgré une soundtrack et une écriture assez commune, l'histoire (qui est le principal attrait du jeu) se rattrape par de magnifiques artworks qui serviront de paysage 80% du temps. Le tout reste très inspiré, on reconnait l'influence de la mythologie nordique, mais aussi d'univers plus récents, comme Game of Thrones.

Le gameplay (des events et des combats) est assez classique: on lit un mur de texte (attention très peu de doublages) on sélectionne une réponse qui modifiera de façon assez conséquente la suite de l'histoire, et attention, pas deF5/F9 pour éviter le save scum. Les combats se jouent au tour par tour, avec un système de classes, de lvlup, de stats à monter et d'objets à équiper, ça reste très simpliste et ça manque de variété que ce soit au niveau des ennemis ou des situations tactiques auxquelles on fait face, mais le jeu n'est pas assez long pour vraiment ressentir de la lassitude (6-7h).

Au final TBS est un jeu solo old school qu'on aimerait voir beaucoup plus souvent, mais ce qu'on veut vraiment voir, c'est la suite avec de plus gros moyens pour corriger les défaut cité ci dessus qui relève plus du manque d'argent et de temps que de fautes de design. Le prix à la sortie peut sembler un peu élevé (20euros) et les plus radins devraient attendre une promotion sous peine d'avoir l'impression d'être resté sur leur faim, pour les autres, filez leur votre thune, NAOW.