Sydney Hunter and the Curse of the Mayan (2019)  - Jeu vidéo

Sydney Hunter and the Curse of the Mayan (2019) - Jeu vidéo

808 SEED
283 LEECH

Jeu vidéo de CollectorVision Nintendo Switch, PlayStation 4, Xbox One et PC Action-Aventure et action 12 septembre 2019

Sydney Hunter and the Curse of the Mayan (2019) streaming VF

Sydney Hunter and the Curse of the Mayan se veut un hommage à l'époque des jeux d'action-plateforme / aventure, avec notamment ici une imitation graphique de la MSX. On y retrouve l'indémodable archétype du héros type Indiana Jones se donnant pour mission de braver les dangers de l'inconnu.

Sans rentrer dans les détails, si vous aimez les jeux typés retro sans prise de tête, avec de la plate-forme, des coups de fouet, des trucs cachés partout, et avec un soupçon de Metroid, vous arriverez sans trop de souci à pardonner les défauts du jeu.

Le jeu consiste globalement en une succession de niveaux ayant chacun un nombre défini d'objets à ramasser, tous reliés par un hub central. L'accès à chaque niveau demande un certain nombre de crânes qu'il faut trouver au fur et à mesure dans tous les niveaux. Franchement, si vous vous débrouillez bien, il n'y a pas besoin de trop repasser dans les niveaux déjà visités, sauf pour le 100% facultatif (il y a au total plus de crânes que nécessaires). Le level design est bien foutu et fonctionne avec un système de clés de couleurs différentes, ce qui vous incite en plus à fouiller chaque recoin. Plusieurs niveaux vous feront affronter un boss pas très compliqué, et tout s'enchaîne de la même manière jusqu'à la fin.

Graphiquement, je trouve le jeu assez joli, malgré les boss que je trouve très moches. Les musiques sont entrainantes sans être répétitives.

L'énorme point noir du jeu susceptible de provoquer des drames : les hitbox. La boîte de collision de votre personnage semble être un énorme rectangle, ce qui provoque assez souvent une grosse frustration lors de certaines morts. Plusieurs petits ennemis arrivent aussi parfois à éviter vos attaques comme si de rien n'était, pour d'autant plus de frustration. Autre point un peu raté selon moi, l'ambiance un peu terne et l'humour qui tombe à plat ne rende pas le jeu particulièrement passionnant. De manière général, les dialogues sont trop longs et les jeux de mots en anglais ne fonctionnent pas du tout.

Bref, malgré ses petits défauts et son gros souci de hitbox, Sydney Hunter and the Curse of the Mayan est un jeu plutôt sympathique, si toutefois vous appréciez le genre. Comptez 8h pour en voir la fin, et un tout petit peu plus pour obtenir le 100% qui à priori n'apporte rien de plus.