Almost Human - Série (2013)

Almost Human - Série (2013)

1148 SEED
402 LEECH

Série de J.H. Wyman Policier, drame et action 1 saison (terminée) FOX (US) 45 min 17 novembre 2013

Dans un futur proche, la police emploie des androïdes. Un policier qui a perdu sa femme fait équipe avec l'un d'eux pour découvrir la vérité.

Almost Human streaming VF

Nouvelle série de la saison 2013/2014, Almost Human est en quelques sortes le show de science-fiction que j'attendais de voir depuis un moment. Bien sûr, je ne parle pas ici de la SF post-apocalyptique/extraterrestres, mais bien d'un univers futuriste, crédible, mature, et soigneusement développé auquel on peut se corréler. Certes, passé ce petit aspect contextuel exotique, on a effectivement affaire à une série policière assez classique avec un ou des crimes par épisode que notre duo principal va devoir élucider. Rien de très original si ce n'est dans l'exécution des différents crimes et leur résolution ; merci la technologie du futur et la porte ouverte à tous les possibles. On peut également reprocher les nombreuses pistes abordées et laissées en suspens, tout comme l'intrigue principale sur la femme de Kennex qui ne réapparaît que par moments alors qu'assurément centrale à l'univers de la série. Toutefois, j'arrive à passer outre, notamment, dans un premier temps, par rapport à la dépeinte de cet univers à la croisée d'un Minority Report (pour la technologie ultra-moderne), d'un I Robot (en partie pour les robots) et d'un Blade Runner (pour l'aspect le plus sombre et la conscience des androïdes), judicieusement appuyé par la musique de The Crystal Method. C'est juste excellent de voir les protagonistes évoluer là-dedans et la réflexion apportée à cette technologie futuriste. Mais surtout, quels acteurs ! Passons sur le joli minois du détective Stahl (Minka Kelly), l'autorité supérieure incarnée par le Captain Maldonado (Lili Taylor) et le dindon de la farce qu'est souvent le détective Paul (Michael Irby) pour aborder directement Rudy (Mackenzie Crook), technicien de service et responsable de la maintenance des robots et de l'analyse des preuves - assez attachant et très souvent drôle. Et ce qui me plaît surtout, c'est l'écriture du détective John Kennex et de l'androïde Dorian, respectivement joués par les excellents Karl Urban et Michael Ealy, qui asseyent une alchimie géniale à l'écran et toujours de grands moments de dialogues, réparties, et piques personnelles. On peut juste espérer que la série continue à développer ses thèmes un peu plus personnels sur l'humanité, l'asservissement à la technologie, par exemple, et mette davantage en avant un fil conducteur. À part cela, c'est du tout bon.