Supernatural - Série (2005)

Supernatural - Série (2005)

1126 SEED
394 LEECH

Série de Eric Kripke Action, drame et Épouvante-horreur 15 saisons (en cours) The CW 45 min 13 septembre 2005

Supernatural suit les péripéties de Dean et Sam Winchester, deux frères qui combattent les créatures surnaturelles qu'ils trouvent sur leur chemin.

Supernatural streaming VF

Avertissement à ceux qui n'aiment pas ce genre de série. Lecteurs très illustres et cinéphiles très précieux, ne partez trop vite et ne jugez point trop promptement la série qui va suivre.

Il est vrai qu'elle n'a rien de très engageant, vous qui ne jurez que par How I Met your Mother ou Desperate Housewives (avec un petit crochet du droit par Mad Men parce que c'est hype et que Don Draper est trop beau). D'autant plus que ça a l'air d'être encore une série ringarde pour midinettes avec ses deux beaux gosses (le bad ass et le sensible ténébreux) qui se battent contre les forces du mal. Mais ignorer cette série, ce serait comme passer à côté d'une perle de culture parce qu'elle est dissimulée dans un sac de fast-food taché de gras.

Le pitchet de bière

Sam (Jared Padalecki) et Dean Winchester (Jensen Ackles que l'on a pu voir dans Smallville) sont à la recherche de leur père parti à la poursuite d'un être surnaturel responsable de l'assassinat de sa femme lorsque les deux frères étaient encore enfants. Sur leur chemin, ils chasseront divers monstres, fantômes et autre créatures avant de découvrir une vérité bien plus inquiétante. Oui ça ne semble pas forcément alléchant mais si l'on s'arrêtait au pitchet de bière, de grandes séries à succès (le quotidien d'un médecin acariâtre mais génial, la journée en temps réel d'un agent du Centre Anti-terroriste de Los Angeles, la vie de 6 amis à New-York, ...) n'auraient tout simplement pas vu le jour. Ce qui a fait le succès de ces séries ce sont leur réalisation mais surtout l'univers dans lesquelles elles invitent à rentrer. C'est la même chose ici. Quoique question univers Friends avait l'air plus amical... [rires préenregistrés]

Le bon, la brute et la chevrolet

Il ne faut pas se laisser influencer par les images promotionnelles de la série : elles donnent une fausse idée du tandem principal. Bien qu'ils donnent l'impression de deux guignols tout droit sortis d'un roman de gare de Stephenie Meyer (Twilight), ils ont néanmoins plus de profondeur que le vampire adolescent moyen a.k.a. je-suis-un-mauvais-poète-maudit-voulez-vous-coucher-avec-moi-ce-soir. Sam c'est le gentil, l'intello sensible rejeté par sa famille, qui a fait des études de droit brillantes et qui ne veut rien avoir à faire avec la chasse au démon. De l'autre côté, Dean est le dur, le chasseur né, une rencontre entre le Dr Chase (Dr House) et Jack Bauer (24H Chrono). Mais cette dualité parfaitement claire au début de la série va se désagréger au fil des saisons. Des deux jeunes chasseurs du début, il ne restera à la fin que deux hommes qui ont trop vécu et n'attendent plus grand-chose de la vie. Mais rassurez-vous on reste quand même loin de Délivrance (on serait quand même plus proche de l'Exorciste mais avec Starsky et Hutch dans le rôle-titre).

Scénario de Janeiro

Ce destin tragique ne signifie pas pour autant que Supernatural est dépourvue d'humour. L'une des caractéristiques les plus sympathiques de la série, c'est qu'elle ne se prend pas au sérieux. Contrairement à beaucoup de séries qui ont perdu la légèreté de leurs débuts (Dr House), qui n'en ont jamais eu (24, Prison Break, Lost) ou qui traitent de sujets trop graves pour être drôles (Sur écoute, Band of Brothers, En traitement), Supernatural se rappelle (et nous rappelle) qu'elle n'est qu'une série. Par les nombreux pastiches de films et de séries d'une part mais également dans le scénario lui-même que je vais m'empresser de ne pas vous « spoyler » comme disent les « djeuns ». Entre autres, la série inclut de nombreux épisodes partiellement ou totalement déjantés tout en ne rompant jamais avec la trame générale du scénario. Cela permet de donner une certaine légèreté à la série qui par ailleurs deviendrait trop sombre au fil des saisons (et forcément un peu ridicule).

Univers de terre

Mais ce qui fait la réussite d'une série, au-delà du/des personnages principaux, ce sont ses rôles secondaires. Tintin sans Haddock, Tryphon Tournesol ou les Dupond et Dupont, c'est comme une soupe sans moustache comme disait l'inspecteur Bougret (cours acheter Rubric-à-Brac de Gotlib et flagelle-toi avec des orties si tu ne connais pas). Et justement les rôles secondaires récurrents de Supernatural sont dans l'ensemble très bons voire excellents pour certains d'entre eux (le plus souvent les démons d'ailleurs). On retrouve notamment Mark Sheppard (Battlestar Galactica, 24h Chrono, Medium) particulièrement brillant dans son interprétation du démon Crowley, Jim Beaver que l'on a pu apercevoir dans Deadwood et Misha Collins (également dans 24h). Leurs personnages sont attachants et/ou repoussants mais contribuent à donner un vrai relief, voire une vraie personnalité à la série. La bande-son y contribue également, étant composée essentiellement d'une compilation de ce que le rock des années 80 a de meilleur à offrir avec des groupes comme AC/DC, Blues Oyster Cult, Metallica, Lynyrd Skynyrd, Bad Company, Black Sabbath, Bon Jovi, etc...

Knocking on heaven's door or on the highway to hell ? (That is the question...)

Si vous cherchez une bonne série qui vous tienne quelques mois, n'hésitez pas un seul instant. A la fois divertissante et pleine d'humour, elle a un scénario suffisamment consistant et prenant pour ne pas s'en lasser. Mais le mieux c'est encore de vous en rendre compte par vous-même.

Vous pouvez trouver une compilation d'extraits du premier épisode sur Youtube